Logo du domaine "Les Hommes du Groupe de Chasse GC III/6" - Site personnel de François-Xavier BIBERT

 

 

Groupe de Chasse GC 3/6 – 5ème escadrille

Livre de marche

Septembre 1939 – Mars 1943

 

Voir les cartes des déplacements de l’Escadrille dans le :

Livre de Marche de la 6ème Escadrille

 

L’ Histoiredu Groupede Chasse GC III/6

Page d’accueil du site de François Xavier Bibert

 

 

 

 

 

Le Groupe de Chasse III/6 est créé le 1er mai 1939 à Chartres. Le Personnel et le matériel proviennent du 1/6 et 2/6 de la 2ème escadre. Le Commandant de Groupe est le Cne de Place. Le Groupe comprend 2 escadrilles, la 5ème et la 6éme ; commandant la 5éme escadrille Lt Jacobi, commandant la 6ème escadrille Lt Guerrier.

Le Groupe est équipé de Morane 406 neufs touchés à Châteaudun. Pendant quelques semaines entraînement du Groupe ; chacun en met un coup, car on sent venir la bagarre. En juin, campagne de tir à Perpignan. Le 28 août le Groupe reçoit l’ordre de rejoindre Villacoublay.

MORANE SAULNIER 406

 

 

3 septembre

Déclaration de guerre. A ce moment la composition de la 5éme escadrille est la suivante

Pilotes :

Lt           Jacobi

S/lt  Martin

S/lt  Colonge

S/lt  Salaün

S/lt  De Rouffignac

S/C         Le Gloan

S/C         Goujon

S/C         Chardonnet

S/C         Kulling

Sgt         Mertzisen

Sgt         Laurent

Mécaniciens :

Adj         Colin (Chef de hangar)

S/C         Jeandel

S/C         Borreye

Sgt         Le Mat

Sgt         Meissonnier

Sgt         Piesvaux

Sgt         Theurier

Sgt         Colin

Sgt         Daniel

Sgt         Meyer

Sgt         Jocquet

               Desfossez

               Vidal

               Rosso

               Lahaye

               Sixdenier

               Sichez

               Rousset

               Tourneur

               Goyard

Armuriers

S/C         Boedoz

C             Bouddaud

Electriciens

Sgt          Danet

 

1 feuillet intercalé avec 13 photos d’identité sans légende

 

 

 

 

 

Le 4 septembre 1939

Le Groupe est inclus dans le dispositif de D.A.T. de la capitale. Il fait mouvement sur le terrain de Bouillancy.

 

Le 5 septembre

L’escadrille effectue ses premières missions de guerre. Les pilotes commencent à connaître ce qu’est la position d’alerte. Ils n’ont pas fini.

 

Le 15 septembre

Le Groupe reçoit la visite du Général Pinsard commandant le Groupement de Chasse 21.

 

Le 26 septembre,                                                

C’est le Général d’Harcourt inspecteur de la Chasse, qui rend à son tour visite au Groupe.

Pendant tout ce temps, comme on ne joue pas à la vraie guerre, les pilotes en profitent pour compléter leur entraînement. Naturellement l’alerte continue à être prise régulièrement.

 

Le 3 octobre

L’escadrille part à Châteaudun afin de changer ses vieux Morane contre des neufs. L’aller et le retour se fond dans la journée. A l’arrivée au crépuscule, le Sgt Laurent se pose vent arrière et sort du terrain. L’avion capote. Pilote indemne.

 

15 octobre

A l’escadrille on commence à blinder les taxis

 

17 octobre

Arrivée à l’escadrille de l’adjudant Le Tallec et du sergent Lamazou de retour de l’escadre de marche en A.F.

 

27 octobre

Prise d’Armes au Groupe. Lecture de l’ordre du jour du Général Gamelin

 

15 novembre

Le Groupe est intégré au Groupement de Chasse n°24 et est déplacé sur Wez Thuisy.

 

23 novembre

1ère victoire de l’escadrille. Après un décollage sur alerte, la patrouille du S/C Le Gloan – S/lt Martin abat un Do17 après un quart d’heure de poursuite (avion touché à Bras sur Meuse près de Verdun)

Nota : L’avion du 5(F°)/122 fait un atterrissage forcé dans ce village le 22/11/1940 selon le site Internet de cette commune

 

DORNIER 17

 

 

25 novembre

Premier deuil à l’escadrille. La patrouille de l’Adj Le Tallec (MS n° 475) et du Sgt Lamazou (MS n° 600) rentrant de mission par brouillard épais percute le sol près de Suippes. Les 2 pilotes sont tués. Les obsèques ont lieu le 28 à Mourmelon.

 

Lien vers la page :

« Les missions du Groupement 23 et du Groupe de Chasse GC III/6 en décembre 1939 »

 

6 décembre

Arrivée du Sgt de Gervillier affecté à l’escadrille

 

Nota : d’après l’écriture, changement de rédacteur à partir du 7 décembre...

7 décembre

Le Cdt Castanier est nommé au Commandement du Groupe en remplacement du Cne de Place affecté à l’E.M. du Général commandant la place de Paris. A cette occasion une prise d’armes a lieu sur le terrain.

 

8 décembre

Réunion à « la case » pour le vin d’adieu du capitaine de Place.

 

12 décembre

Visite de Mr. Laurent-Eynac accompagnée du Général d’Astier, commandant la E.O.A.N.

 

13 décembre

Visite du Feld Marschall commandant l’aviation britannique. Exhibitions très réussies du :

S/C Goujon                  MS 406

Cne Accart                   P 36

Adj Kulling                   P 631

 

CURTISS P36

 

 

POTEZ 631

 

 

24 décembre

Mistress James marraine du Groupe organise un arbre de noël à Sillery. Le colonel Etienne fait radiodiffuser cette soirée, suivie d’une messe de minuit en l’église de Wez et d’un souper à la case. Mss James est nommé S/lt honoraire du Groupe.

 

28 décembre

Visite de la commission sénatoriale ; tous les sénateurs sont lâchés sur Morane. (Sinon evero…)

 

8 janvier 1840

Arrivée du Cne Travers affecté à l’E.M. du Groupe.

 

13 janvier

Visite de M. Guy La Chambre, ministre de l’air accompagné du Général Vuillemin.

 

1er février

Promotion au grade de Capitaine des deux Lieutenants commandant les escadrilles. Que d’eau, que d’eau.

 

3 février

Prise d’armes sobre et solennelle pour la remise de Grand Officier de la Légion d’Honneur au Général d’Astier de la Vigerie par le Général Vuillemin et de la croix de guerre au Lt Martin et au S/C Le Gloan.

 

13 février 1940

Après de multiples discussions le choix est fixé en ce qui concerne les insignes de l’escadrille :

La 5ème adopte le masque tragique

La 6ème prend le masque comique

« Comedia "tragedio tutta la cacoïa" » diront plus tard les italiens au passage du Groupe à Rhodes (Cocoïa = bidule).

 

2 mars

2ème victoire de l’escadrille. La patrouille Le Gloan – Martin attaque un Do17 (n°WNr 17360 du 4(F)11), le poursuit en rase-mottes, le harcèle de passes ¾ AR et l’abat à Bouzonville. Le Gloan a huit balles dans la queue.

 

6 mars

Arrivée du S/lt Cavaroz et des Sgt Hardouin et Trinel affectés à la 5éme escadrille.

 

29 mars

Arrivée des S/lt Rychlicki et Kawnick (*) formant une patrouille aux couleurs polonaises. La patrouille Chainat – Martin – Goujon les accompagne de Lyon à Wez Thuisy. Cette patrouille est affectée à l’escadrille.

 

(*) Kawnick dans tous les documents français, mais Kawnik dans les documents polonais

 

Feuillet intercalé avec recto-verso 1 photo d’identité  - capitaine Travers – et 9 photos de la vie courante des mécaniciens pendant l’hiver, sous la neige d’assez mauvaise qualité

 

30 avril

Le Groupe affecté au Groupement de Chasse n°23 se déplace à Chissey, remplacé à Wez par le GC 1/4.

 

8 mai 1840

La patrouille Cne Jacobi - S/lt Salaün – S/lt Cavaroz poursuit un Do17 qui se dérobe dans les nuages.

 

La CAMPAGNE de FRANCE

Par le lien, un récit complet et détaillé de la Campagne de France au jour le jour du GC III/6

Couverture aux coups et aux vues – Attaque au sol

 

10 mai – 14h 55

La patrouille Adj Goujon – S/lt Cavaroz, - Sgt Hardouin attaquent par l’arrière un peloton de He 111. Le dernier équipier du peloton touché, lâche des fumées mais conserve sa place dans le dispositif qui ralentit. L’Adj Goujon saute en pépin de son taxi en feu (MS 406 n°474) et tombe dans la forêt de Citeaux (est depuis rentré dans les ordres). Le Sgt Hardouin saute en pébroke de son avion désemparé (MS 406 n°474) et en arrivant au sol reçoit une bonne dérouillée par les civils.

 

HEINKEL 111

 

 

11 mai 1940 – 8h35

La patrouille double Le Gloan – Sgt Trinel – Sgt de Gervilliers et Cne Jacobi – S/lt Salaûn – S/lt Cavaroz rencontre à 6000 m au dessus de Gray 16 He 111. 2 avions ennemis sont touchés, un 3ème est descendu à 6km au N/W de Besançon.

 

11 mai 1940 – 18h 00

La patrouille Adj Goujon - Lt Martin - S/lt Colonge rencontre un peloton de 4 He 111 ; 2 avions ennemis sont touchés. Martin (MS 406 n° 412) et Colonge (MS 406 n° 963) se jettent du haut de leur avion en flammes. L’Adj Goujon dont l’avion est durement atteint se pose à Broye des Pesmes.

 

12 mai

Arrivée du Cne Stehlin affecté à l’E.M. du Groupe.

 

14 mai – 11h40

La patrouille Adj.Le Gloan - Sgt de Gervillier – Sgt Trinel à laquelle s’est jointe le S/lt Steunou (6ème escadrille) attaquent un He 111 qui rentrait isolément , mine de rien, d’une mission de bombardement et l’abat après 10’ de combat, au Val d’Ajol au N de Luxeuil.

 

16 mai 1940

Prise d’armes sur la piste de Chissey. Le Général Odic (commandant la Z.A.O.S. ; Zone des Opération Aériennes Sud) remet la Légion d’Honneur au Lt Martin, la médaille militaire à l’Adj LeGloan .

 

20 mai 1940

Le Groupe est mis à la disposition du G.Q.G. se déplace de Chissey à Coulommiers.

 

21 mai 1940

Le Groupe fournit de 16h30 à 17h10 une patrouille triple (avec 9 pilotes de la 6ème ; deux patrouilles triples, soit 18 avions) en couverture aux coups du secteur Saint-Quentin – Cambrai.

A 2000 m les M 406 sont accueillis par une D.C.A. très nourrie, par des patrouilles de ME 109.

La patrouille se disloque et part en combat tournoyant.

Score :

Lt Salaün blessé (MS 406 n° 462) est fait prisonnier,

Sgt de Gervillier (MS 406 n°803) escendu en flamme (au sud de Cambrai) tué,

Lt Cavaroz blessé au pied parvient à se poser son avion criblé d’éclats à Claye Souilly (en fait, Plessis Belleville),

Le Lt Martin et l’Adj Goujon rentrent au terrain avec leur avion durement perforé.

 

Feuillet intercalé avec une grande photo du Sgt de Thiroux de Gervillier d'avant la guerre (provenant sans doute de l’abbé l'Abbé Peugniez) à Gonnelieu) et la légende suivante :

 

« Arnould de Gervillers, sergent pilote à la 5ème escadrille, né le 15 novembre 1915 à Boulogne/mer, mort pour la France en combat aérien le 21 mai 1940. Son avion ayant profondément percuté le sol à la Vacquerie (Nord), a été retrouvé intact le 16 avril 1941 assis à son poste de pilotage et inhumé ce jour au cimetière de Gonnelieu »

 

MESSERSCHMITT 109

 

 

24 mai 1940 – 13h00

Une patrouille triple du Groupe couvre aux corps la région de Cambrai à 2500 m et attaque un peloton de 9 Do 117, mais la chasse ennemie (Messerschmitt 1Bf 110C).intervient en nombre.

Le Cdt Castanier est tué

Le S/lt Colonge ne rentre pas (prisonnier)

Le Cne Stehlin assure Cdt du Groupe

 

MESSERSCHMITT 110

 

 

25 mai 1940 – 11h30

Le terrain de Coulommiers, modèle de camouflage (1), est bombardé par une cinquantaine de bombardiers allemands. 9 avions sont détruits ou brûlés, un hangar est dévasté, un aide armurier de l’escadrille est tué, quelques autres blessés, la remorque armurerie est pulvérisée. En raclant les fonds de tiroir le Groupe (escadrille ?) ne peut aligner que 4 avions « bons de guerre ».

 

(1) La veille, le Général d’Harcourt pilotant lui-même son Morane 406 s’est posé sans prévenir ; à sa descente il a fait part de son admiration devant le camouflage des installations du Groupe !!!...

 

26 mai 1940

La patrouille Adj Goujon - Le Guennec - Sgt Gauthier (6ième) – Sgt Pimont (6ème) – S/lt Steunou (6ème) assure la protection de l’avion du Président du Conseil jusqu’à la côte et pendant 7’ sur la Manche.

 

31 mai

Le Général d’Harcourt décide de faire transformer le Groupe sur D.520 tout en le plaçant à la disposition de l’armée des Alpes. Le Groupe des déplace au Luc via Lyon.

 

DEWOITINE 520

 

 

9 juin

Prise d’armes « in memoriam » Cdt Castanier, mort au Champ d’Honneur.

 

10 juin

Prise d’armes. Le Cne Chainat remet la croix de guerre au Cne Stehlin

 

11 juin

Perception des premiers D.520 à Toulouse, adieux mélancoliques mais sans regret aux vieux 406.

 

13 juin 1940

Triomphante épreuve du feu des D.520. La patrouille moustachue Le Gloan – Goujon trouve deux Savoïa (des Fiat BR 20 en fait, d’après toutes les autres sources) à la verticale d’Hyères. Terrifiés ceux-ci s’enfuient mais le premier trouvera un juste châtiment à sa curiosité à Agay et de deuxième en mer au large des îles Lérins.

 

SAVOIA SM79

 

 

15 juin 1940

Le plus bel exploit de la guerre est réalisé ce jour par l’Adj Le Gloan. Décollant sur alerte avec 1 équipier, Le Gloan attaque une douzaine de Fiat C42 . Il en abat 3 en quelques minutes, son équipier en panne étant rentré au terrain. Regagnant la piste, il aperçoit un chasseur italien et l’abat ; enfin trouvant un bombardier le descend en flamme au voisinage de la piste.

 

FIAT CR42 FALCO

 

 

FIAT BR20

 

 

18 juin

Le Groupe perçoit l’ordre de se rendre à Perpignan La Salanque. A 18 h00 c’est chose faite.

 

20 juin

L’ordre est donné de rejoindre Alger Maison Blanche ; les réservoirs supplémentaires sont montés et les pleins faits. A 13 h00 tout le Groupe se retrouve à Maison Blanche.

 

24 juin

Signature de l’armistice

1 pilote tué au combat ; Sgt de Gervillier

2 prisonniers ; S/lt Salaün, S/lt Colonge

1 blessé ; S/lt Cavaroz

Nota : bien que l’écriture reste la même, le livre de marche de la cinquième semble s’être interrompu ici, et la suite, jusqu’au 1er mars 1943, avoir été reconstituée en une seule fois sans beaucoup de détails, y compris pour la campagne du Levant (Syrie – Liban) du 24 mai au 13 juillet 1941.

Pour la suite, il ne reste que seulement deux pages, du retour de Syrie jusqu’au 1er mars 1943, dont seulement 4 lignes pour l’arrivée des angmo-américains du 9 nevembre 1942...

                    Adj Le Tallec, Sgt Lamazou tués en mission

 

Citation à l’ordre de l’Armée de l’adjudant Le Gloan

 

« Chef de patrouille incomparable, pilote de chasse prodigieux. Avec un seul de ses équipiers a engagé le combat contre 12 chasseurs ennemis. A abattu dès la première attaque, à quelques secondes d’intervalle, deux d’entre eux. Se trouvant seul, s’est lancé à la poursuite de la formation de chasse italienne qui tentait de gagner les nuages et a abattu un troisième avion. Ne voyant plus d’appareils ennemis, en a rendu compte à son Commandant de Groupe qui l’a rappelé vers le terrain au dessus duquel il a engagé un nouveau combat contre un chasseur ennemi qui venait de mitrailler les avions au sol. A abattu son adversaire en flammes dès la première attaque. Apercevant au dessus de lui un bombardier Fiat BR 20, a épuisé ses dernières munitions contre cet avion qui est tombé en flammes à faible distance du terrain. Cet exploit sensationnel accompli au cours d’une même sortie en moins d’une heure de temps porte à 11 le nombre de ses victoires officiellement homologuées. »

 

Citations obtenues à l’escadrille pendant la campagne de France : 21 victoires officielles

 

Cne JACOBI                            2 citations à l’ordre de la Chasse

Lt MARTIN                             3 citations à l’Armée – 1 à la Chasse

S/lt COLONGE                        1 citation à l’Escadre

S/lt SALAÜN                           1 citation à l’Armée

S/L de ROUFFIGNAC            1 citation à la Chasse

S/lt CAVAROZ                        1 citation à l’Armée

S/lt Le GLOAN                        6 citations à l’Armée – 1 à l’Escadre

Adj GOUJON                          4 citations à l’Armée

S/C CHARDONNET               1 citation à l’Escadre

Sgt MERTZISEN                     1 citation à l’Escadre

Sgt de GERVILLIER               1 citation à la Chasse

Sgt HARDOUIN                      1 citation à l’Armée

Sgt TRINEL                            1 citation à la Chasse

 

 

 

 

SUITE du LIVRE de MARCHE de la 5ème ESCADRILLE du GC III/6 (reconstitué : par qui ? quand ?)

 

 

 

24 juin

L’ordre est reçu dans la journée de rejoindre le terrain de Morsott dans le sud est algérien. La patrouille Le Gloan – Martin – Trinel arrive à Morsott ; tous les autres surpris par un vent de sable se posent à Constantine.

Les 6 pilotes de la patrouille polonaise font leurs adieux aux équipages du Groupe et gagnent un centre de regroupement des combattants Polonais.

L’As du Groupe est nommé Sous-Lieutenant en date du 15 juin 1940.

 

6 juillet

Prise d’armes sur le terrain de Sétif avec remise de décorations :

Le S/lt Le Gloan est fait Chevalier de la Légion d’Honneur,

L’adjudant Goujon reçoit la médaille militaire.

 

12 juillet

Le Groupe rentre à Alger ; les conditions d’armistice commencent à peser sur l’escadrille.

Le S/lt de Rouffignac est affecté à un camp de jeunesse le 1er décembre 1940

Arrivée du Sgt Montribot venant du 3/2, Sgt Mequet du 1/9, Sgt Coisneau du 2/4.

L’Adj Kuntzel est libéré le 3/10/1940

Le Lt Brondel est affecté à l’escadrille

Le Cne Stehlin est promu Cdt le 3 septembre. Le 15 octobre il est appelé à l’E.M. de l’Amiral Darlan à Vichy et fait ses adieux au Groupe.

 

27 octobre

Le Groupe reçoit l’ordre de se préparer à faire mouvement sur la maroc. Arrivée à Casablanca le 30 octobre.

 

30 décembre

Le commandant Geille prend le commandement du Groupe.

 

20 janvier 1941

Le Groupe rentre à Alger Maison Blanche

Les vols sont limités à huit heures de vol par avion et par mois, les tirs sur manche sont organisés ainsi que des exercices avec des bombardiers de Blida.

 

17 mai 1941

Le Groupe est informé qu’il est désigné pour un renforcement éventuel des forces de Syrie.

 

10 mai 1941

Le Groupe reçoit l’ordre d’être en état de faire mouvement à destination du Levant à partir du 21 au matin.

 

21 mai 1941

Le Groupe reçoit le drapeau de la 5ème Escadre.

 

24 mai 1941

L’ordre de départ est donné : l’échelon volant se compose de 26 D.520, 1 Farman 223 et 5 Potez du 2/15 transportant 35 mécaniciens, 2 pilotes de complément et le matériel de rechange.

A cette date le 5ème Escadrille est constitué comme suit :

Cne Jacobi                 Cdt la 5ème Esc.

Lt Martin                    Adjoint

S/lt Le Gloan

S/lt Brondel

S/lt Guillou                 Pilote de complément

Sgt/c Chardonnet

Sgt/c Montribot

Sgt/c Mertzisen

Sgt/c Ravilly               détaché du I/3

Sgt/c  Elminger          détaché du 1/3

Sgt Coisneau

Sgt Mequet

Les étapes prévues sont Alger, Tunis, Catane, Brindisi, Rhodes, Mariza (Athènes), Rayack. Au total 3 790 km dont 2 880  au-dessus de la mer. Réceptions par les puissances de l’axe à Catane, Brindisi, Athènes correctes.

 

Du 28 mai au 8 juin1941, date à laquelle commencent les opérations actives, l’activité aérienne se limite à des reconnaissances de secteur et à des missions de DAT dont les résultats sont nuls du fait de la lenteur des transmissions de guet.

 

8 juin 1941

A deux heures du matin le Général Cdt de l’Air au Levant donne l’ordre d’alerte générale.

Les britanniques engagent les hostilités à l’aube.

Une patrouille double aux ordre du S/lt Le Gloan :

Le Gloan – Mertzisen -  Ravilly

Chardonnet – Coisneau – Mequet

est détachée à Damas pour exécuter des protections de reconnaissance  (Potez 63/11)° dans la région de Deraa, Cheikh-Meskin, Ezraa Deraa.

Le soir, lorsque cette patrouille regagne Rayage deux pilotes manquaient à l’appel ; le Sgt Ravilly s’était écrasé au sol (virage au départ), tué, le Sgt Mertzisen descendu par la DCA ennemie de petit calibre dans la région ouest de Ezraa ; Mertzisen rejoint Rayack quelques jours plus tard après s’être fameusement débrouillé avec les populations indigènes.

Le Gloan abat un Hurricane en bordure du terrain de Damas.

Le terrain de Rayack est mitraillé par 5 P-40 annoncés comme amis par le guet.

 

8 juin 1941- 13h 00

Lt Martin et Lt Brondel décollent sur alerte et vont attaquer des Hurricane en couverture de la flotte anglaise évoluant au large de Saïda. Le Lt Martin est descendu par la DCA des navires et fait prisonnier.

 

12 juin 1941

Cne Jacobi - Sgt Mequet - Lt Brondel

Sgt/c Montribot - Cne Sautier - Sgt Coisneau

effectuent un mitraillage d’une colonne motorisée britannique qui progresse le long de la côte en direction de Saïda : la DCA de petit calibre est très meurtrière, le CneJacobi est tué ; de nombreux avions sont touchés.

 

13 juin 1941

Le Cne Sautier prend le commandement de la 5ème Escadrille.

 

14 juin 1941

Le S/lt Brondel qui effectuait une mission de protection de bombardement sur la flotte anglaise est descendu par la DCA, il peut rejoindre le terrain mais capote à l’atterrissage et est sérieusement blessé.

 

15 juin 1941

Le Gloan – Chardonnet – Mertzisen – Mequet – Emlinger - Cne de Rivals

Patrouille double, effectuant une mission d’interdiction sur le secteur Ezraa, Cheikh-Meskin, Peraa Souciva, est attaquée par 12 Gladiator. 3 Gladiator sont descendus + 1 probable.

Le Sgt Mertzisen est obligé de se poser à 50 km à l’intérieur des lignes ennemies : il réussit au bout de quelques jours après une véritable odyssée à rejoindre son Groupe grâce au loyalisme des tribus Druzes ; deuxième aventure

Le S/lt Le Gloan durement touché parvient à regagner Rayack et l’avion s’écrase à l’atterrissage.

 

16 et 17 juin 1941

Mission de protection de bombardement contre la flotte ennemie.

 

23 juin 1941

Mitraillage du terrain par 1 Hurricane, décollage des D.520 au moment précis ou 8 Hurricane défilent près de la piste direction sud. L’un deux qui se détache est immédiatement descendu par Le Gloan.

L’avion, de Le Gloan a les commandes coupées en combat, il se met deux fois en vrille, redresse la deuxième au ras du sol et rentre au terrain en rasant les cailloux.

 

35 juin 1941

Nouveau mitraillage du terrain. 1 avion touché.

 

27 juin 1931

Du fait de l’avance anglaise le terrain de Rayack est abandonné pour celui d’Alep.

 

18 – 29 – 30 juin 1941

Opérations de mitraillage et protection bombardement contre les colonnes britanniques qui assiègent Palmyre.

 

2 juillet 1941

Protection de bombardement à Deir-ez-Zor

 

3 juillet 1941

Très intéressante protection de 3 LeO 45 par une patrouille de la 6ème Escadrille.

Attaquée par 3 Hurricane : le mitrailleur d’un LeO descend le premier, le Lt Legrand, le deuxième, le troisième percute un LeO et vrille jusqu’au sol. Les 3 LeO bien rentrés au terrain.

 

5 juillet 1941

Protection de bombardement : Le Gloan, Mertzisen, Barberis descendent 1 Hurricane.

 

6 juillet 1941

Mitraillage dans la région de Rakka.

 

7 juillet 1941

Mitraillage d’une colonne qui remonte vers le nord à 15 km de Rakka. Le Cnede Rivals dont l’appareil est atteint se pose dans le désert. Fait 20 km à pied. Rejoint le soir le terrain de Mouslinie à 20 km au nord d’Alep.

Le soir le Groupe rejoint Mouslinie à 20 km au nord d’Alep.

 

8 juillet 1941

Mitraillage au bac de Rakka et protection de bombardement de la flotte.

Le soir provient l’ordre de partir le lendemain à l’aube pour Athènes avec tous les avions, tous les pilotes et une partie des mécaniciens dans le but de renouveler notre matériel en vue d’un retour éventuel au Levant.

Dans la nuit, les pilotes n’ayant plus d’avions et quelques mécaniciens partent par avion de transport.

 

9 juillet

14 avions font mouvement sur Athènes où l’on apprend le 10 la nouvelle des propositions d’armistice.

 

13 juillet

Ordre de rallier Alger.

 

15 juillet

Le Groupe arrive à Alger, Le Gloan retardé à Ahènes rejoint le lendemain. Montribot en panne à Rhodes rejoint quelques jours après.

 

Pertes de l’Escadrille pendant la campagne de Syrie :

Tués en combat :                 CneJacobi

Tués en service aérien :       Sgt/c Ravilly

Blessé en combat :               Lt Brondel

Prisonnier :                          Lt Martin

Citations obtenues par les pilotes de l’Escadrille :

Cne Sautier :                        1 à l’Armée, 1 à la Chasse

Cne Jacobi :                         1 à l’Armée

Lt Martin :                           1 à l’Armée

Lt Brondel :                         1 à la Chasse – 1 au Corps d’Armée

Lt Le Gloan :                       4 à l’Armée, 1 à la Chasse

Adj/c Deniau :                      1 à la Chasse

Sgt/c Montribot :                 1 à l’Armée, 1 à la Chasse

Sgt/c Chardonnet :              1 à l’Armée

Sgt/c Elmlinger :                  1 à l’Armée, 1 à la Chasse

Sgt Mequet :                        2 à la Chasse

 

Septembre 1941

Le Lt Martin rentre de captivité, le Lt Sauvage rappelé de congé d’armistice est affecté à l’Escadrille le 5 novembre 1941.

Le Cdt Geille nommé Lt/Col le 15 septembre est affecté en A.O.F. Le Cne de Rivals rentre en France le 15 novembre. Le Lt Salaün évadé d’Allemagne et le Lt Cavaroz sortant de l’hôpital reprennent leur place à l’Escadrille.

1er janvier 1942

Le Cdt Destaillac prend le commandement du Groupe

La 5ème escadrille est constitué comme suit à cette date :

Cne Sautier                Cdt la 5ème Esc.

Lt Martin                    Adjoint

Lt Le Gloan

Lt Sauvage

Lt Salaün

Adj Chambon

Adj Mertzisen

Sgt/c Montribot

Sgt.c Mertzisen

Sgt/c Honorat :           avait rejoint l’Escadrille en Syrie le 23 juin 1941

Sgt/c Schenk

Sgt Gauthier

Sgt Mequet

 

18 mai 1942

Un hydravion britannique est signalé survolant la côte africaine ; le Lt Salaün parti en mission de reconnaissance disparaît en mer, probablement abattu par la DCA d’un croiseur britannique.

 

20 mai 1942

L’Escadrille est détachée à Sfax pour relever le I/3 afin d’assurer les missions de protection de convoi au long de la côte tunisienne.

 

15 juin

Retour de l’Escadrille à Alger

 

Août

Le Lt Labussière affecté à l’Escadrille.

 

8 novembre 1942.

Les Américains débarquent à l’aube.

Ils occupent hangars locaux de Maison Blanche. Nous nous retirons à Oued-Smar. Le Cdt Destaillac nous annonce officiellement que nous allons reprendre les armes contre les Allemands. Il faut attendre le matériel américain.

 

Décembre

Les Lt Le Gloan, Lt Rivory, Adj Mertzisen et Sgt/c Farriol, sont désignés pour aller suivre un stage sur avion américain à Nouvion. Lâché de Le Gloan. Piste impraticable, les stagiaires rentrent sans avoir volé.

 

10 janvier 1943

Le Groupe fait mouvement sur Ain Sefra.

 

15 janvier

Les stagiaires rentrés de Nouvion repartent à Biskra. Lt Brondel muté à Kasba Tadla.

 

1 mars 1943

L’escadrille est constituée comme suit :

Lt Martin                    Cdt la 5ème Esc

Lt Sauvage

Lt Labussière

Lt Le Gloan

Lt Salaün

Adj  Montribot

Adj Mertzisen

Sgt/c Schenk

Sgt/c Honorat:

Sgt/c Gauthier

Sgt/c Mequet

 

Transcription et illustrations: François-Xavier BIBERT : 09/2008 – 02/2010

 

Fin du livre de marche de la 5ème Escadrille

 

Livre de Marche de la 6ème Escadrille

L’ Histoiredu Groupede Chasse GC III/6

Page d’accueil du site de François Xavier Bibert

 

 

 

 

 

COUVERTURE et FAC SIMILÉ d’une PAGE

du LIVRE de MARCHE de la 5ème ESCADRILLE